LIKIP: Quand la rue s’exprime.

SER DAS, VATO, PANCHOW, BALLADI, RSNA, FRANCKY

« LIKIP” de choc qui retourne les standards a laissé parler les bombes, crayons et les toiles dans une expositions  aux couleurs criardes scandant leur passion. Un collectif de jeunes beauzaristes s’approprient ruelles, friches, décombres abandonnées et les font revivre à leurs manière. Redonner âme à ces emplacements oubliés de tous, ignorés des passants, porter l’art au grand public, partager leur passion, s’exprimer, est l’objectif même du travail de LIKIP

Au détour d’un quartier “chic” portant tous les stéréotypes des centriste sur les apparences, le luxe et la flânerie, le collectif a posé ses paquetages et a marqué le visage de ce quartier impersonnel de ses oeuvres lourdes de sens, ainsi, l’atelier de LIKIP à l’arrière de BADBUNS fut créé. Un galerie-atelier conviviale, ou l’on est bien accueillis et qui fascine de par ses oeuvres de la plus imposante à la plus subtile. Les toiles accrochées au murs sont de véritables chefs d’oeuvres contemporains, d’une technicité et précision remarquable. Tags, masques africains, personnages imaginaires, auto portraits, fresque commune, jeux des matière, des textures et des techniques, tout y est! 

“L’avantage que l’on a c’est qu’on s’amuse en travaillant” SER DAS

Ayant été habitués à croiser leur oeuvres sur de gigantesques fresques murales principalement, c’est avec étonnement que l’on découvre des tableaux standards, l’effet et l’émerveillement face aux deux supports reste par contre de même échelle. 

Quelques uns de ces artistes ont travaillé sur d’autres projets avant celui de l’expo collective “UNTITLED I ”, l’événement EL MEDREB à El Hamma a accueilli SER DASPANCHOW et VATO à côté d’autres tout aussi talentueux, leurs créations ont fait l’unanimité auprès du milieu des amateurs tout autant que celui des professionnels. A travers leurs armes de créations massives, ils expriment tout ce qu’il y a de vrai, de voilé, d’interdit dans la société, et les jeunes, comme les moins jeunes révoltés se retrouvent dans ceux-ci. 

La première édition d’UNTITLED I à l’atelier SOFAKING a suscité beaucoup d’intérêt et a eu un succès indéniable, l’aventure ne s’arrêtera certainement pas là, les projet de LIKIP foisonnent et n’ont pas finis de de créer l’émoi auprès du public des passionnés qui leur sont fidèles !

Il est nécessaire de soutenir ce genre d’initiatives et ces artistes émergents dans la société qu’est la nôtre, c’est une bouffée d’oxygène non négligeable et un exemple pour la jeune génération. 

Saby Bouakel